Le déclin des classes populaires américaines







La semaine dernière, Donald Trump a présenté son discours annuel sur l’état de l’Union, insistant sur la situation économique exceptionnellement favorable des Etats-Unis. Mais la croissance économique n’efface pas les problèmes structurels du pays. Contrairement à ce que prétend Trump, les classes populaires s’appauvrissent et souffrent : jamais le taux d’overdoses aux médicaments opiacés n’a été aussi élevé.





La classe populaire, ce sont les gens ayant le niveau bac mais sans diplôme du supérieur, et qui ont un revenu un peu en dessous de la moyenne. L’un des problèmes centraux de la classe populaire est le déclin économique. Les salaires de cette catégorie n’ont pas augmenté depuis les années 90, alors que la valeur totale de son patrimoine a diminué. En particulier, le patrimoine immobilier des classes populaires a été durement touché par la crise de 2008 : en 2000, 66 % étaient propriétaires de leur logement, alors qu’en 2016 seulement 57 % l’étaient.

En plus de ce déclin économique, les classes populaires ont été affectées par des problèmes sociaux. En 2016, les overdoses médicamenteuses étaient la cause numéro 1 de décès parmi les Américains de moins de 50 ans. Une cause majeure de ces décès par overdose est la prescription excessive d’un médicament opioïde contre la douleur (l’oxycodone) et la création d’un marché noir pour ce médicament addictif. Un autre problème social est l’augmentation de la proportion des enfants élevés par un seul parent, ce qui a tendance à accroître la pauvreté et à diminuer les opportunités d’ascension sociale.

La suite icihttps://www.liberation.fr/debats/2019/02/11/le-declin-des-classes-populaires-americaines_1708769

13.02.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.