Le Groenland, dernier caprice de Donald Trump






L’affaire pourrait paraître burlesque si elle n’émanait pas de l’homme le plus puissant de la planète. L’épisode du Groenland, que le président Donald Trump a très cavalièrement proposé d’acheter avant de provoquer un incident diplomatique avec le Danemark, l’un de ses plus solides alliés au sein de l’OTAN, est en réalité un concentré de tout ce qui rend ce président américain ingérable : narcissisme, irrationalité, susceptibilité et, pour finir, infantilisme.


Le 16 août, le Wall Street Journal rapporte que M. Trump a, à plusieurs reprises, en privé, manifesté son intérêt pour l’achat du Groenland ; ses conseillers, selon le quotidien, sont divisés. Le sujet fait aussitôt les délices des comiques des shows télévisés, tandis que les détracteurs du président s’étranglent. Vu de Washington, pourtant, s’intéresser au Groenland n’est pas totalement inepte : à deux reprises, en 1867 – année de l’acquisition de l’Alaska –, puis en 1946, sous la présidence d’Harry Truman, les Etats-Unis ont proposé d’acheter ce vaste territoire de l’Arctique. Aujourd’hui, le Groenland est un territoire autonome de 56 000 habitants, rattaché au Danemark, qui en gère les fonctions régaliennes et finance la majeure partie de son budget.

Riche en ressources naturelles précieuses mais difficiles à exploiter, le Groenland présente aussi des atouts stratégiques importants ; il abrite d’ailleurs depuis plusieurs décennies une grosse base de l’US Air Force, la base de Thulé, qui fait partie du bouclier antimissile américain. Après la fin de la guerre froide, l’Arctique est devenu l’objet de nombreuses convoitises, notamment de la part de la Chine. Les Etats-Unis, qui ont pris du retard dans cette zone, ont réussi à bloquer une tentative chinoise de financer des aéroports au Groenland en 2018. Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, avait prévu de s’y rendre en mai dernier, visite qui a été annulée en raison de l’actualité iranienne.

La suite ici : Le Groenland, dernier caprice de Donald Trump

23.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.