Le mauvais présage de la loi bâillon en Espagne, un édito du New York Times



Le 10 avril, un groupe appelé « No somos delito » (« Nous ne sommes pas un délit ») a projeté un hologramme de manifestants défilant devant le Parlement à Madrid. Pour le moment, les manifestations virtuelles ne sont pas illégales en Espagne. Étonnamment, presque toute autre forme de manifestation pacifique le sera bientôt si une nouvelle loi entre en vigueur à la date prévue, le 1er juillet.

Le but principal de la loi est, semble-t-il, d’aider le parti au pouvoir à le conserver en décourageant les manifestations anti-austérité qui, dans un effet boule de neige, ont généré un énorme soutien pour le parti populiste « Podemos », lequel semble en bonne position pour réaliser un excellent score lors des élections de cette année.

L’article du New York Times en anglais ici : Spain’s Ominous Gag Law – NYTimes.com

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.