Le monde de l’édition serait dominé par des femmes blanches hétérosexuelles



Remarquant que peu de livres publiés reflétaient une réelle diverstié humaine, des chercheurs intimement persuadés que cela était dû à un manque de diversité dans le personnel éditorial ont cherché à le prouver, et ont mené une étude, afin de pouvoir, enfin, avancer des chiffres scientifiques. Avec l’espoir que les graphiques et camemberts puisse aider à faire évoluer les consciences.

En partant du constat que « la grande majorité des livres publiés sont écrits par des auteurs blancs sur des personnages blancs », l’éditeur Low Lee Books, éditeur de livres pour enfants se revendiquant « multiculturel », s’est lancé dans une collecte de données afin de créer une « culture de la transparence ».

L’étude a été menée sur 1524 employés de la presse et 11.713 employés de l’édition parmi les principales maisons d’édition et plusieurs journaux indépendants. Le taux de réponse à l’étude a été de 25,8 %… Tout a été fait pour préserver l’anonymat des répondants, qui ont reçu un sondage à remplir par mail. Les données maison par maison n’ont pas été dévoilées, toujours dans le but de respecter l’anonymat des personnes.

La suite ici : Le monde du livre serait dominé par des femmes blanches hétérosexuelles – Les univers du livre

Ana

Mots clés :

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.