Le MR s’est-il viandé ?



 




 

Le MR a choisi une campagne polarisante, une stratégie de l’affrontement et cible Ecolo. Le dernier exemple en date est une vidéo publiée sur les réseaux sociaux où le MR accusait Ecolo de vouloir taxer la viande. Une vidéo qui a déclenché énormément de réactions, surtout négatives, puisque la mesure ne figure pas explicitement dans le programme d’Ecolo.




 

En plus de caricaturer Ecolo (et, en passant, en caricaturant le monde agricole et les bouchers), la vidéo ne gagnera pas un oscar. Les acteurs n’ont pas fait l’actor’s studio, l’amateurisme de sa production est flagrant. Elle a du coup suscité énormément de moqueries et généré un bad buzz, en particulier sur Twitter. Pourtant, rien ne dit qu’elle n’atteigne pas son objectif : profiler le MR comme meilleur ennemi d’Ecolo. 

Car ce type de contenu « amateur » est bien connu en marketing. Souvenez-vous des campagnes pub de « Tonton tapis ». L’amateurisme assumé permet de se différencier, de miser sur la proximité, la complicité, le bon sens populaire. La vidéo a un côté disruptif qui fonctionne beaucoup sur les réseaux sociaux. Beaucoup se moquent, raillent le côté « bourrin » de la chose, mais c’est un fait, la vidéo a été largement commentée.

La question est : est-ce que l’amateurisme de la vidéo est assumé ou non ?Postulons que non. Postulons que cette video a été pensée au premier degré, sans anticiper les moqueries qu’elle allait susciter. Cela veut dire que le MR gère sa communication en mode amateur. C’est possible car les libéraux sont dans une situation délicate et plutôt divisés sur la stratégie à suivre. Le MR se serait alors viandé.

La suite ici : Le MR s’est-il viandé ?

9.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.