Le Pentagone et le journalisme de guerre: le débat n’est pas clos



Le Pentagone a suscité la controverse en publiant un manuel de droit de la guerre affaiblissant potentiellement les protections dont bénéficient les journalistes correspondants de guerre, mais concède que le débat n’est pas clos.

Les défenseurs de la liberté de la presse ont exprimé leur inquiétude de voir que, selon ce manuel, les journalistes peuvent être traités comme des « combattants illégaux », comme des espions ou des membres de groupes extrémistes tels qu’el-Qaëda. « Le nouveau manuel prend une position dangereuse en énonçant que dans certains cas, le transfert d’informations (…) peut constituer une participation directe aux hostilités », a dénoncé cette semaine Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), dans une lettre au secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

La suite ici : Le Pentagone et le journalisme de guerre : le débat n’est pas clos – L’Orient-Le Jour

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.