Le procureur Mueller sort de sa réserve et refuse d’exonérer Trump






Pour la première fois, Robert Mueller s’est prononcé dans une allocution publique sur son enquête. Il a redit avec force que son rapport n’exonérait en aucun façon Trump, et s’est bien gardé de dissuader le Congrès de poursuivre ses enquêtes. Mais à la grande frustration des démocrates, il ne souhaite plus s’exprimer sur le sujet.



Le rapport, tout le rapport, rien que le rapport. « J’espère et escompte que c’est la seule fois que je m’adresserai à vous de cette façon […]. Je ne crois pas qu’il soit approprié, en ce qui me concerne, de m’exprimer davantage sur l’enquête […]. Le rapport constitue mon témoignage. »Dans une courte déclaration depuis le ministère de la Justice, non suivie de questions, le procureur spécial Robert Mueller a donc mis ce qui ressemble à un point final à son enquête de deux ans sur l’intrusion de la Russie dans la campagne présidentielle de 2016.

Des surprises ? Il n’y en a pas eu. Mueller a commencé par réitérer, de façon très claire, sa conviction que la Russie avait tenté de perturber l’élection et – allusion spécifique à Hillary Clinton – de « nuire à un candidat présidentiel ». Sur le premier volet de l’enquête, une collusion possible entre la campagne de Trump et Moscou, Mueller a redit qu’« il n’y avait pas suffisamment de preuves d’une conspiration plus large »pour engager des poursuites contre les responsables de la campagne.

Sur le second sujet, une obstruction potentielle, par Trump, de l’enquête, Bob Mueller a répété presque mot pour mot, mais avec encore plus de force, ce qu’il écrivait dans son rapport :Si nous avions été confiants dans le fait qu’il était clair que le président n’avait pas commis de délit, nous l’aurions dit. Mais nous ne nous sommes pas prononcés sur la question de savoir si c’était le cas.

La suite ici :  : Le procureur Mueller sort de sa réserve et refuse d’exonérer Trump

31.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.