Le retour du racisme


retour

 

La libération de la parole raciste a été accompagnée par une esbroufe qui consiste à la faire apparaître comme une opinion légitime, à l’instar d’autres points de vue, ou simplement la manifestation d’un droit d’expression que l’on ne saurait contredire sans apparaître comme un censeur

 

 


Le multiculturalisme qui a présidé aux noces du prince Harry et de l’actrice Meghan Markle en mai 2018 donnerait à croire que l’ouverture de la famille royale britannique à d’autres cultures est le signe d’une époque de progrès racial, de même que le serait l’accueil fait par la France à son équipe de football championne du monde en juillet, une formation composée en majorité d’enfants d’immigrés africains. Il n’en est malheureusement rien et, de par le monde, le racisme et la discrimination raciale font un retour spectaculaire. Ceux-ci faisant écho à d’anciennes formes d’inégalités et dénotant une certaine continuité, l’on serait fondé à s’interroger: le racisme nous a-t-il jamais réellement quittés?

Cette épiphanie s’est imposée en raison d’une fausse vision d’un progrès continu de la tolérance au sein des sociétés. Ce récit est en réalité un grand mythe contemporain et si, à l’évidence, des progrès substantiels ont eu lieu ici et là, la rapidité et l’étendue du regain actuel du racisme s’expliquent par un historique de non-résolution du problème.

Aussi, trois principaux phénomènes président à la recrudescence du racisme actuel: l’exemplarité négative de nombreux leaders, la banalisation sociétale qui masque la continuité du problème et la rationalisation intellectuelle qui outille son expression. Le premier, le plus important, est celui de la «jurisprudence sociale» qui a été introduite au niveau de plusieurs leaderships et suivant laquelle le comportement de dirigeants a explicitement introduit une acceptation et un mimétisme (re)normant le racisme dans des paramètres d’acceptabilité.

La suite ici : Le retour du racisme

8.11.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.