Le superordinateur le plus puissant du monde est une sacrée bête


superordinateur

 

 

Il faudrait 63 milliards d’années pour un humain pour faire ce que le superordinateur américain peut faire en une seconde, selon le New York Times. Ou, comme l’indique la MIT Technology Review, «tout le monde sur Terre devrait faire un calcul chaque seconde de chaque jour pendant 305 jours pour battre ce que la nouvelle machine peut faire en un clin d’œil».

 


L’Union européenne l’a annoncé, elle souhaite passer dans une autre dimension en matière de superordinateur et veut des machines capables de faire un milliard de milliards de calculs par seconde d’ici 2023. Ou ce qu’on appelle aussi un trillion, avec dix-huit zéros.

Mais de l’autre côté de l’Atlantique, un nouveau superordinateur a été inauguré: Behold Summit. Ce superordinateur peut faire des calculs de vingt quadrillions par seconde, soit 20 quadrillions par secondes (200 millions de milliards), huit fois plus puissant que Titan, l’ex-premier superordinateur des USA. Pour donner une envergure «humaine», selon le New York Times, imaginez un stade de 100.000 personnes où chaque personne a un ordinateur portable de premier ordre. Il faudrait encore 20 stades pour correspondre à la puissance de calcul de Behold Summit.

Et pour la première fois depuis cinq ans, les États-Unis trustent la première place de la machine la plus puissante. Auparavant, cette place était occupée par (surprise!) la Chine avec son supercalculateur Sunway TaihuLight. Behold Summit est 60% plus rapide que ce dernier. Et ses chiffres donnent le tournis.

La suite ici :Le superordinateur le plus puissant du monde est une sacrée bête

10.06.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.