Le temps long du déconfinement, un défi mondial



 


Dans de nombreux pays, la reprise de la vie sociale, des échanges, de la circulation et la réouverture des frontières présentent de terribles incertitudes. La diminution de la mortalité due au Covid-19 et l’apaisement de la tension sur les hôpitaux permettent de desserrer l’étau. Le creusement des inégalités sociales et scolaires, le risque de dépression collective et la nécessité de la reprise économique l’exigent.

 


Pourtant, à l’heure où chacun aimerait tourner la page, il est clair que nous en sommes loin, tant sont nombreuses les incertitudes qui subsistent sur le comportement du SARS-CoV-2 et sur notre capacité à enrayer l’épidémie autrement que par des mesures de confinement. Ni le mode précis de contamination ni l’intensité exacte de sa circulation ne sont connus. Pas plus que l’importance des enfants dans la transmission du virus, ou le rôle de la température ambiante dans son activité.

Même la fameuse « distance de sécurité » entre individus n’est pas certaine. Alors que l’Italie ou le Royaume-Uni recommandent 2 mètres, l’Allemagne se contente de 1,5 mètre et la France de 1 mètre, conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé.

De nombreux pays du monde parviennent des messages d’avertissement : nouveaux foyers de contamination en Chine, à Wuhan et près de la frontière russe ; réapparition de l’infection dans des bars de nuit de Séoul (Corée du Sud) ; flambée de nouveaux cas en Russie et au Brésil, pays qui pourrait devenir en juin le nouvel épicentre de la pandémie ; augmentation en Allemagne du « taux de reproduction » qui mesure la vitesse de contagion ; nouvelles alertes en France dans la Vienne et en Dordogne. Partout, la reprise de la vie sociale, des échanges, de la circulation et la réouverture des frontières se présentent comme de terribles défis.

La suite ici  :Le temps long du déconfinement, un défi mondial

12.05.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.