Le Tsunami qui vient




180.000 travailleurs en chômage temporaire risquent d’y rester définitivement. C’est le chiffre évoqué par l’ERMG, Economic Risk Management Group, un groupe d’économistes qui conseille les gouvernements avec à sa tête le directeur de la banque nationale.


D’après eux un travailleur en chômage temporaire sur cinq risque de perdre définitivement son travail en juin a la fin de sa période temporaire. Il y a près d’un million de travailleurs concernés, cela fait donc 180.000 personnes qui deviendraient chômeurs complets indemnisés.

Cela concerne surtout le secteur culturel et de l’Horeca. Mais beaucoup de secteurs sont concernés. A ce chiffre il faut encore ajouter les nombreux indépendants qui risquent de mettre la clef sous la porte. En janvier il y avait en Belgique 330.000 chômeurs complets indemnisés. Ce serait donc une augmentation de 60%, d’un coup d’un seul.

L’économiste flamand Geert Noels parlait ce week-end dans le Tijd d’un Coronatsunami. « Vous ressentez d’abord un choc. Voilà le tremblement de terre. Ensuite, il y a un reflux exceptionnel, charmant, innocent. Et alors seulement une énorme vague se précipite sur la côte, ce qui surprend tout le monde. Voilà comment se passe un tsunami. Le coronatsunami économique suit le même schéma. Aujourd’hui, nous sommes dans une phase faussement calme. Les entreprises seront bientôt affectées par les conséquences du choc. Une croissance négative de 10% du produit intérieur brut, peut-être plus, laissera des traces. »

La suite ici  : Le Tsunami qui vient

13.05.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.