La leçon de communication populiste de Stephen Bannon


Stephen Bannon

« Ce qu’il fait avec Twitter est extraordinaire. Il crée un média sans intermédiaire. Il passe par-dessus la tête des médias traditionnels pour parler directement aux Américains. »


L’ancien conseiller de Donald Trump, rédacteur en chef du site d’extrême droite Breitbart News, s’est prêté pour la première fois au jeu de l’interview télévisée, dimanche sur CBS. Et a livré quelques clefs de la communication politique du président.

L’ancien conseiller stratégique du président Trump, Stephen Bannon, a donné sa première interview télévisée, dimanche 10 septembre, sur CBS. Au cours de cet entretien, il revient sur son parcours à la Maison Blanche, qu’il a quittée le 18 août. Il tire un bilan des huit premiers mois de la mandature Trump, en défendant le personnage du président, tout en qualifiant le renvoi du directeur du FBI, James Comey, de « plus grosse erreur de l’histoire moderne ». Sans surprise, il affiche par ailleurs son mépris pour « l’establishment » politique de Washington, et entre autres théories, accuse l’Eglise catholique de favoriser l’immigration illégale pour « remplir les églises ».
La suite ici : La leçon de communication populiste de Stephen Bannon

12.09.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.