L’effondrement, nouvelle religion de l’humanité?


effondrement

 

 

Mais la croyance en des mythes communs a permis à des millions d’hommes de coopérer sans se connaître, ni avoir besoin de se faire confiance, mais simplement parce qu’ils croyaient aux mêmes divinités tribales, à la même nation, à Pharaon, aux dollars ou aux droits de l’Homme, autant de fictions inventées et partagées par Sapiens.

 

 


Finalement, que notre civilisation s’effondre en 2030, que l’écroulement soit progressif ou qu’il n’ait jamais lieu n’est peut-être pas si important. Le plus important, c’est que l’on y croie. Or les croyances façonnent l’humanité. Ce qui se joue aujourd’hui pourrait ainsi nous faire entrer dans un nouvel âge et déterminer notre destin collectif pour plusieurs siècles.

Pour comprendre cette hypothèse, il faut revenir un instant sur l’histoire de l’humanité telle que la présente Yuval Noah Harari. Dans ses deux ouvrages majeurs, Sapiens (Albin Michel, 2015) et Homo Deus (Albin Michel, 2017), l’historien israélien raconte comment l’invention de mythes collectifs fut la clé du succès et de l’évolution de notre espèce.

Depuis la « révolution cognitive », survenue il y a environ 70 000 ans, Homo sapiens a su s’imposer grâce à un atout inédit dans le monde animal : la capacité de parler de choses qui n’existent pas. Cela a permis à un grand nombre d’individus de collaborer de façon complexe et de s’avoir s’adapter rapidement.

Les chimpanzés ne vivent que par groupes de quelques dizaines d’individus parce que la cohésion de la tribu implique que chacun se connaisse intimement, ce qui ne permet pas d’excéder 150 individus, explique Harari. Mais la croyance en des mythes communs a permis à des millions d’hommes de coopérer sans se connaître, ni avoir besoin de se faire confiance, mais simplement parce qu’ils croyaient aux mêmes divinités tribales, à la même nation, à Pharaon, aux dollars ou aux droits de l’Homme, autant de fictions inventées et partagées par Sapiens.

La suite ici  : L’effondrement, nouvelle religion de l’humanité ?

13.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.