Législatives: Theresa May fait ce qui lui plaît


Législatives

Ces élections, si elles renforcent la position de Theresa May, pourraient repousser l’idée de la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, de convoquer, avant 2019, un nouveau référendum sur l’Écosse.


La Première ministre britannique a surpris le pays et ses collaborateurs en convoquant mardi des élections anticipées pour le 8 juin. Une décision qu’elle a prise seule, pour tenter de renforcer l’hégémonie du Parti conservateur, repousser le référendum écossais sur l’indépendance et déblayer les obstacles au Brexit.

La reine était au courant depuis la veille, mais c’était probablement la seule à l’être, ou presque. Les médias, les partis politiques, les députés et même les ministres ont été totalement pris par surprise. Une fois de plus, Theresa May a décidé seule et sans consultation, confirmant la réputation qu’elle traîne depuis son passage au ministère de l’Intérieur, celle d’une femme politique extrêmement réservée et qui déteste déléguer. Certains des ministres, sortant de la réunion de cabinet qui a précédé l’annonce mardi matin de la convocation d’élections anticipées pour le 8 juin, ne cachaient pas qu’ils tombaient des nues.
La suite ici : Législatives : Theresa May fait ce qui lui plaît – Libération

20.04.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.