L’élévation du niveau de la mer pourrait être beaucoup plus importante que prévu






Le réchauffement climatique indiquait déjà une montée progressive du niveau des mers et océans, mais selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, elle serait beaucoup plus conséquente que prévu. Ces travaux scientifiques, à l’initiative d’une équipe de recherche internationale, mettent en évidence que l’accélération de la fonte des glaces au Groenland et en Antarctique pourrait provoquer une élévation précipitée.



Les experts s’accordaient à dire que la mer n’atteindrait pas plus d’un mètre supplémentaire d’ici 2100 (98 centimètres exactement) si aucune réduction majeure des émissions de gaz à effet de serre n’était entamée, selon le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (IPCC) paru en 2013. Mais pour de nombreux spécialistes, cette estimation était beaucoup trop optimiste, rapporte la BBC.

À en croire la nouvelle étude, l’élévation du niveau réel de la mer serait au moins deux fois plus important que pronostiqué. De 62 à 238 centimètres d’ici 2100, si les émissions de CO2 poursuivent leur trajectoire actuelle. Avec une hausse de la température estimée à 5°C, il s’agirait de l’une des pires éventualités du réchauffement climatique selon les scientifiques.

«La fonte de la calotte glaciaire serait probablement responsable de la montée du niveau de la mer de l’ordre de 7 à 178 cm pour 2100. Mais si vous ajoutez à celà une expansion thermique de la mer, vous basculez au-delà des deux mètres», explique Jonathan Bamber, chercheur à l’Université de Bristol et superviseur de l’étude.

La suite ici  : L’élévation du niveau de la mer pourrait être beaucoup plus importante que prévu

27.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.