Autonome, créatif et politique: l’ère du « travail sensationnel »



Les crises économiques et sociales qui fragilisent nos modèles de société sont en même temps le terreau sur lequel émerge un nouveau mode de travail privilégiant l’autonomie, la créativité et l’engagement.

C’est un lieu commun de dire que le travail au XXe siècle a été principalement marqué par le taylorisme et la bureaucratisation, conduisant à définir le travail comme une activité rationnelle et standardisée. Cela était particulièrement visible chez les ouvriers et les employés dans les usines et les administrations contraintes de suivre des procédures formelles pour réaliser leurs tâches. La plupart des outils de management dont nous héritons s’inscrivent dans cette logique d’organisation mécanique du travail, selon laquelle les processus de fabrication et la répartition des rôles pourraient être définis et anticipés. Tout écart à la norme étant alors considéré comme une faute.

La suite ici : Autonome, créatif et politique : l’ère du « travail sensationnel »

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.