Les brexiters ont-ils eu ce qu’ils voulaient ?




Les partisans d’un « Brexit dur » ont dû faire le deuil de nombre de leurs rêves et des promesses qui leur avaient été données.


Le vendredi 31 janvier à minuit, Boris Johnson pourra exulter : le premier ministre britannique aura réussi là où sa prédécesseure Theresa May a échoué, en faisant officiellement sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne (UE). Mais, derrière le symbole, l’ancien fer de lance de la campagne du « Leave » a-t-il véritablement gagné son pari ?

On peut légitimement en douter, tant l’accord de divorce signé entre Londres et Bruxelles apparaît comme le fruit d’un douloureux compromis, dans lequel les brexiters les plus radicaux ont dû faire le deuil de nombre de leurs rêves et de leurs promesses.

Le Brexit du 31 janvier 2020 sera légal et symbolique, mais le Royaume-Uni restera pendant encore au moins onze mois dans le marché unique européen, contraint de respecter ses règles. Le temps pour lui de négocier un futur accord commercial avec l’Union européenne, dont les contours restent incertains.

La suite ici : Les brexiters ont-ils eu ce qu’ils voulaient ?

31.01.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.