Les démocraties en péril 





Beaucoup d’électeurs condamnent les décisions de Modi, Johnson et Trump. Mais de nombreuses autres démocraties sont elles aussi en difficulté. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, le président philippin Rodrigo Duterte, et le président brésilien Jair Bolsonaro sont tous accusés de comportements anticonstitutionnels. Tous continuent pourtant d’alimenter les divisions, d’affaiblir les institutions indépendantes, et d’ignorer des conflits d’intérêts évidents, qui impliquent souvent des membres de leur famille.



En le statut spécifique et constitutionnellement consacré du Jammu-et-Cachemire, l’Inde a dernièrement rejoint les rangs des grandes démocraties qui œuvrent à l’encontre d’une communauté minoritaire pour gagner en popularité politique à court terme. Le Cachemire sera dorénavant gouverné plus directement par New Delhi, ce qui ravit les hindous. Un certain nombre d’accords constitutionnels soigneusement élaborés ont été taillés en pièces.

Pendant ce temps, au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson s’est engagé à quitter l’Union européenne avec ou sans « filet de sécurité » préservant les accords aux frontières entre l’Irlande du Nord sous gouvernance britannique et la République d’Irlande. La ligne dure défendue par Johnson n’a que faire des préoccupations des citoyens nord-irlandais. Elle vise à rallier un électorat anglais pro-Brexit, même si cela doit menacer une paix et une prospérité fragiles en Irlande.

Au sein d’une autre grande démocratie mondiale, le président Donald Trump bouleverse les relations avec le Mexique et plusieurs autres voisins d’Amérique centrale, et mobilise son électorat en diabolisant régulièrement les hispaniques. La communauté latino d’Amérique paye très cher le tribut de ce discours, comme l’illustre le massacre survenu ce mois-ci à El Paso, au Texas.

La suite ici : Les démocraties en péril | by Ngaire Woods

15.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.