Les dogmes de la zone euro affaiblissent le projet européen


dogmes

 

En souhaitant imposer ses règles aux Etats membres, la Commission illustre le manque de démocratie de sa gouvernance, donnant des arguments aux démagogues.

 

 


Peut-il y avoir un choix démocratique national contre les lois et les traités européens ? En janvier 2015, juste après l’élection d’Aléxis Tsípras en Grèce, Jean-Claude Juncker, le président conservateur de la Commission, a clairement répondu par la négative : «Dire qu’un monde nouveau a vu le jour après le scrutin n’est pas vrai. Nous respectons le suffrage universel en Grèce, mais la Grèce doit aussi respecter les autres, les opinions publiques et les parlementaires du reste de l’Europe. Des arrangements sont possibles, mais ils n’altéreront pas fondamentalement ce qui est en place», car «il ne peut pas y avoir de choix démocratique contre les traités européens». La démonstration fut apportée en six mois : Syriza, le parti alors de gauche radicale de Tsípras, dut capituler en rase campagne et accepter un programme d’austérité contre lequel il s’était battu.

Aujourd’hui, la même question se pose pour l’Italie et la réponse de Juncker s’est faite encore plus dure : non seulement il faut suivre «les règles préétablies», mais «les nouveaux gouvernements doivent respecter la parole de ceux qui les ont précédés». En l’occurrence, comme la majorité précédente s’est engagée sur une trajectoire budgétaire, il n’est plus possible de s’en écarter sous peine de sanctions. Une façon élégante de signifier que les élections, au sein de la zone euro, n’ont plus vraiment d’importance. Certes, ce sont les Etats qui ont adopté ces règles. Il est donc normal qu’ils s’y plient. Et s’ils refusent, rien n’empêche un pays de sortir de l’Union comme le fait le Royaume-Uni. Mais cette présentation est pour le moins réductrice.

La suite ici : https://www.liberation.fr/planete/2018/11/14/les-dogmes-de-la-zone-euro-affaiblissent-le-projet-europeen_1692099

18.11.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.