Les Etats-Unis officialisent leur sortie de l’accord de Paris sur le climat








Les Etats-Unis sont le seul pays à se désengager de ce texte signé par 197 pays, jusqu’à la Corée du Nord. « Ce n’est rien de plus que la concrétisation d’une promesse de campagne cynique et insensée dans le seul but de gagner les faveurs de l’industrie des énergies fossiles », a dit le sénateur démocrate Patrick Leahy.




Les Etats-Unis sont le seul pays à se désengager de ce texte signé par 197 pays, jusqu’à la Corée du Nord. « L’heure est venue de quitter l’accord de Paris », avait déclaré le 1er juin 2017 le président républicain, qui avait ajouté : « J’ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris. »

Depuis cette déclaration, en réalité, les Américains continuaient à occuper leur siège, discrètement, pour influencer les discussions techniques autour de l’application concrète de l’accord, dans le cas où, un jour, Washington le réintégrerait. Selon le texte négocié fin 2015 par Barack Obama, aucun pays ne pouvait sortir avant le troisième anniversaire de son entrée en vigueur, le 4 novembre 2016. C’est-à-dire lundi.

Les conservateurs américains ont salué l’annonce. Mais la présidente de la chambre basse du Congrès, la démocrate Nancy Pelosi, y a vu « une nouvelle décision anti-science (…) qui vend l’avenir de notre planète et de nos enfants ». En outre, le délai d’un an repousse la sortie effective au lendemain de la prochaine élection présidentielle américaine, dans laquelle Donald Trump brigue un nouveau mandat.

La suite ici : Les Etats-Unis officialisent leur sortie de l’accord de Paris sur le climat

6.11.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.