« Les fake news prolifèrent sur l’ignorance et la saturation de l’information »


ignorance

 

 

Depuis le début des manifestations des Gilets jaunes, rumeurs, fakes news et théories du complot s’échangent massivement et rapidement sur les réseaux sociaux. La marque d’une porosité du mouvement aux influences inquiétantes des professionnels de la désinformation selon Rudy Reichstadt, fondateur de l’Observatoire du conspirationnisme.

 

 


Immigration, constitution, illégitimité d’Emmanuel Macron, des fake news s’échangent sur les réseaux sociaux des Gilets jaunes. Ces thèses farfelues et dangereuses sont parfois relayées par des intellectuels ou des élus de la République. Le site Conspiracy Watch, créé en 2007, surveille et analyse ces phénomènes et mouvements conspirationnistes dont l’impact global est difficile à évaluer. « Nous luttons contre la désinformation, la radicalisation, le racisme et l’antisémitisme de manière apartisane et indépendante », précise le fondateur de l’Observatoire du conspirationnisme, Rudy Reichstadt. Décryptage.

Comment expliquez-vous la rapidité de la diffusion des fake news et thèses complotistes sur les réseaux sociaux des Gilets jaunes ?

Précisons qu’il s’agit presque toujours de reconfigurations, de réagencements de théories complotistes plus anciennes. Le complotisme préexistait à l’apparition des moyens modernes de communication mais aujourd’hui, avec une simple connexion internet, nous sommes tous, en puissance, des producteurs de contenus : pour le meilleur, nous pouvons témoigner de ce que nous voyons en direct sur les réseaux sociaux ; pour le pire, nous pouvons aussi lancer et surtout relayer une rumeur en quelques secondes. Les opérateurs de réseaux sociaux n’ont pas intérêt à promouvoir des théories du complot ou des fake news. Leur intérêt est que nous passions le plus de temps possible sur leurs plateformes. D’où la « prime » donnée parfois par leurs algorithmes aux contenus conspirationnistes qui jouent particulièrement sur l’effet de dévoilement et le sensationnalisme.

La suite ici :https://www.nouveau-magazine-litteraire.com/politique-médias-populisme/“les-fake-news-prolifèrent-sur-lignorance-et-la-saturation-de-l

14.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.