Les IRM cérébrales ont leur traducteur automatique



C’est une petite révolution pour l’étude des pathologies neurodégénératives : alors que les images du cerveau sont longues à décrypter manuellement, la plateforme en ligne volBrain, développée par des chercheurs français et espagnols, analyse en quinze minutes des IRM envoyées du monde entier.

Du partage de vidéos à l’enseignement des langues en passant par les coachs en ligne, on ne compte plus les nouveaux services offerts par les plateformes interactives du Web. C’est dans ce contexte qu’une équipe franco-espagnole de chercheurs a décidé de s’attaquer à l’analyse de données un peu particulière : les IRM 3D du cerveau. Ces derniers ont développé volBrain, une plateforme gratuite sur laquelle les chercheurs peuvent déposer les fichiers d’une IRM structurelle et obtenir en un temps record une analyse automatisée du volume des structures cérébrales scannées.

La suite ici : Les IRM cérébrales ont leur traducteur automatique | CNRS Le journal

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.