Les journalistes, des salariés pas tout à fait comme les autres


Les journalistes

Les journalistes cherchent depuis longtemps à se voir reconnaître des protections spécifiques qui leur permettraient d’exercer leur activité en pleine autonomie, tout en étant des salariés subordonnés à un employeur. De multiples tentatives se sont succédées pour résoudre cette ambivalence d’un salariat indépendant.


Alors que la reconduction de la grève pour le 10e jour consécutif a été votée par plus de 83 % de la rédaction d’iTélé mercredi 26 octobre, le lien entre les journalistes et leurs financeurs interroge. Si l’arrivée de l’animateur Jean-Marc Morandini sur la chaîne a constitué l’élément déclencheur de la mobilisation, c’est plus largement la main mise de l’actionnaire sur la ligne éditoriale qui fait grincer.

La reprise en main au printemps dernier du groupe Canal+ (dont fait partie iTélé) par un capitaine d’industrie déjà milliardaire – Vincent Bolloré – peut étonner quant à la confusion des genres. Elle s’inscrit pourtant dans un mouvement plus général de rachat des entreprises médiatiques par des grands patrons – Dassault, Drahi, Lagardère et les autres.

La suite ici : Les journalistes, des salariés pas tout à fait comme les autres

2.11.16



Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.