Les Kurdes, un peuple sans Etat en quête de reconnaissance








Peuple sans Etat, les Kurdes, une minorité dont le nombre est estimé entre 25 et 35 millions de personnes, sont principalement présents en Turquie, en Irak, en Syrie et en Iran. Par le traité de Sèvres on leur avait promis un Etat. Promesse jamais tenue.




En majorité musulmans sunnites, avec des minorités non musulmanes et des formations politiques souvent laïques, les Kurdes sont établis sur près d’un demi-million de kilomètres carrés. Leur nombre total varie selon les sources de 25 à 35 millions de personnes. Le plus grand nombre vit en Turquie (environ 20% de la population). En Irak, les Kurdes représentent 15 à 20% de la population, en Syrie 15% et en Iran environ 10%.

L’effondrement de l’Empire ottoman à l’issue de la Première Guerre mondiale ouvrit la voie à la création d’un Etat kurde, prévue par le traité de Sèvres en 1920, situé dans l’est de l’Anatolie et dans la province de Mossoul. Mais après la victoire de Mustafa Kemal en Turquie, les Alliés revinrent sur leur décision et, en 1923, le traité de Lausanne consacra la domination de la Turquie, de l’Iran, de la Grande-Bretagne (pour l’Irak) et de la France (pour la Syrie) sur les populations kurdes.

En Syrie, la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) a été dès 2014 l’une des principales forces combattant le groupe jihadiste Etat islamique (EI) avec l’appui aérien de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

La suite icihttps://www.levif.be/actualite/international/les-kurdes-un-peuple-sans-etat-en-quete-de-reconnaissance/article-normal-1202425.html

13.10.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.