Les monopoles pharmaceutiques mettent en danger la vie de beaucoup de patients






Le monde est confronté à une crise en matière d’accès aux médicaments, et l’Europe ne fait pas exception à la règle. Même dans les pays à revenus élevés comme la Belgique, les médicaments vitaux sont surévalués et ne sont distribués qu’au compte-gouttes en raison de la forte pression financière qui pèse sur les systèmes de santé. Qu’il s’agisse de nouveaux médicaments pour traiter l’hépatite C, le cancer ou la mucoviscidose : partout en Europe, les patients peinent à obtenir les médicaments dont ils ont besoin à cause de l’augmentation constante des prix.




En Belgique, par exemple, l’entreprise BioMarin a récemment soudainement augmenté au prix exubérant de 400 000 euros son traitement Vimizim contre le syndrome de Morquio, risquant de le rendre complètement inaccessible aux personnes souffrant de cette maladie rare. Dans notre pays, les experts estiment que le déficit structurel du budget pharmaceutique ne cesse de croître et devrait atteindre les 500 millions d’euros cette année. C’est la viabilité même de nos systèmes de soins de santé qui est menacée par l’explosion des prix des médicaments.

Le prix astronomique de bien des médicaments essentiels est principalement dû aux monopoles que les compagnies pharmaceutiques détiennent sur les brevets, ainsi qu’à l’absence de concurrence susceptible de faire baisser les prix. Le prix élevé des médicaments a depuis longtemps limité l’accès de millions de personnes à un traitement essentiel et bon marché dans les pays en développement. Et pourtant, MSF a pu constater que ce n’est pas une fatalité : grâce à la concurrence, l’introduction des médicaments génériques a fait chuter le prix des antirétroviraux utilisés dans le traitement du VIH/Sida, qui est passé de 10 000 dollars par patient par an en 2000 à moins de 100 dollars aujourd’hui. Cette réduction spectaculaire des prix a permis à plus de 22 millions de personnes à travers le monde de bénéficier d’un traitement contre le VIH.

La suite ici : Les monopoles pharmaceutiques mettent en danger la vie de beaucoup de patients

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.