Les villes peuvent changer le monde. Il faut chercher des solutions à l’échelle locale



La maire de Paris vient de faire adopter par le Conseil de la capitale un projet de réforme pour accroître l’autonomie de la ville. Et si ce n’était pas vers l’État qu’il fallait se tourner, mais vers les villes ? Pour notre spécialiste Niels Planel, le développement vertueux des villes est l’un des grands enjeux de notre temps.

Lundi 15 février, Anne Hidalgo, maire de Paris, a fait adopter par le Conseil de la capitale un projet de réforme destiné à modifier le statut de la ville et à accroître ses compétences, et donc son autonomie, vis-à-vis de l’État.  Justement : et si, face à une France fracturée, face à une jeunesse à la peine, face à une démocratie mal en point, ce n’est pas vers l’État qu’il fallait se tourner, mais vers les villes ? Et si c’est à l’échelle locale qu’il fallait bien chercher les solutions ? Les maires du monde entier, eux, sont de plus en plus nombreux à y croire. À New York, le très progressiste Bill de Blasio envisage son mandat comme une lutte contre les inégalités et pour l’accès au logement.

La suite ici : Les villes peuvent changer le monde. Il faut chercher des solutions à l’échelle locale

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.