Les « vinyle diggers » à Beyrouth



À Beyrouth, les « vinyl diggers », fouineurs en quête de trésors musicaux arabes des années 1960-1970, achètent en masse de vieux disques pour les faire circuler, mais également pour les revendre jusqu’à dix fois leur prix. Et fournir à des producteurs de musique électro ou hip-hop en Europe de nouveaux sons samplés en douce. Dans le plus grand mépris du droit d’auteur.

La suite ici : Les « vinyle diggers » à Beyrouth

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.