L’étiquetage «colonie israélienne» validé par la justice européenne









Pour la CJUE, le vocabulaire des étiquettes doit être précis, «afin d’éviter que les consommateurs ne puissent être induits en erreur quant au fait que l’Etat d’Israël est présent dans les territoires concernés en tant que puissance occupante et non pas en tant qu’entité souveraine»

 




«Provenance : colonie israélienne.» Mardi, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un arrêt très attendu au sujet de l’étiquetage des produits fabriqués dans les Territoires occupés par Israël en Cisjordanie et dans le Golan, renforçant et précisant la juridiction européenne déjà en vigueur en exigeant que l’emballage de ces denrées informe explicitement le consommateur sur leur origine. L’affaire fait grand bruit en Israël, où elle est décrite comme un «but contre son camp». C’est en effet un colon vigneron, Yaakov Berg, qui lancé la procédure forçant l’UE à mettre fin à toute ambiguïté.leur provenance.

La «différenciation» entre les produits fabriqués en Israël et ceux manufacturés hors de ses frontières de 1967 est une vieille revendication de nombreuses ONG et groupes pro-palestiniens, dénoncée par Israël comme une incitation au boycott. L’idée d’une réglementation spécifique, introduite officiellement dès 2011 au niveau européen face à l’embourbement du processus de paix et à la poursuite de la colonisation, a fait l’objet en 2015 d’une recommandation de la Commission européenne, approuvant la mise en place d’un étiquetage spécial, tout en laissant aux pays membres la charge de sa mise en œuvre.

La suite ici :https://www.liberation.fr/planete/2019/11/14/l-etiquetage-colonie-israelienne-valide-par-la-justice-europeenne_1763180

15.11.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.