Lettre à Nous


Lettre à Nous

Parfois, j’aimerais bien me faire avoir moi aussi. Ne serait-ce que pour avoir l’impression d’être utile dans ce monde. Ne pas me contenter de me révolter devant mon écran. Pendant que des courageux œuvrent avec leur casque blanc, sans gilet prix Nobel par balles.  Faut que je fasse quelque chose. Même minime. Une connerie. Tu ne peux rien à ton petit niveau. En plus, on te manipulera. La sincérité se fait toujours avoir. Une éternelle perdante. Ne rien faire c’est aussi se faire avoir.


Qui a déjà entendu « le monde va bien » ? À croire qu’il est toujours dans un sale état. Plus mal à notre époque que dans le passé proche ou lointain ? Ne pas oublier que le siècle dernier a débuté par une des pires boucheries de l’histoire de l’humanité. Ce début de siècle, toutes proportions gardées, semble aussi fort mal barré. Avec l’impression de sept milliards de déboussolés.

Certains bien sûr  beaucoup plus touchés que d’autres par ce déboussolage planétaire. Le monde coupé en deux : ceux qui souffrent de la folie guerrière et ceux qui les regardent sur un écran. Comme dans un film permanent à ciel ouvert. Combien de saisons pour Alep ? Taper 1 contre les méchants, taper 2 pour les gentils. Chacun son camp; victimes réelles ou servant sa cause ? Pas le temps de se poser des questions pour ceux courant sous les bombes. Des bombes qui ne se présentent pas avant de s’écraser. Les éclats d’obus ne laissent pas non plus leurs cartes de visites. Coincés au sol entre les djihadistes, les tyrans locaux ou d’ailleurs, les cyniques faisant et défaisant les tyrans, ils n’ont qu’un seul souhait: que l’enfer cesse dans la seconde. Tout le reste n’est qu’images et sons pour les gens du bon côté de l’écran. Combien d’épisodes encore pour les migrants sur la méditerranée ? Pas une fiction pour les populations piégées.

La suite ici : https://blogs.mediapart.fr/mouloud-akkouche/blog/081016/lettre-nous?

16.10.16



Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.