Lettre ouverte à David Cameron


David Cameron

C’est une bonne chose finalement, ce référendum, pour une fois, un vote clarifie les choses. On redécouvre qu’un pays c’est un ensemble de gens et d’opinions très divers, pour le faire tenir ensemble il faut de la volonté, un projet commun et un personnel politique digne et à la hauteur. Avec le Brexit, tout le monde joue cartes sur table : ton équipe est disqualifiée, les régions reprennent vie et l’Europe se trouve montrée du doigt pour ce qu’elle est : une construction bancale et fragile. Et la bonne nouvelle, c’est que la démocratie fonctionne.


Cher David, ce 24 juin, ta carrière politique s’est achevée sur une vulgaire manœuvre politique. Ces dernières semaines, tu te rêvais stratège cynique, tel un Franck Underwood du pauvre et tu finis à la manière d’un gag éculé de Benny Hill…

L’issue fatale était dans ton esprit difficilement imaginable. Certes, la campagne ravagerait le pays, mais au final la population aurait peur de l’inconnu et du changement. Tu jouais à faire peur, avant de te poser en rassembleur des nations.

Un référendum, c’est d’abord fait pour ancrer l’ordre établi dans les esprits et se rassurer sur le caractère généralement conservateur des populations.

La suite ici : (20+) Lettre ouverte à David Cameron – Libération

27 06 16

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.