L’Europe accusée de « manquements graves » dans le sauvetage de migrants







S’il y a, en 2019, quatre fois moins de traversées de la Libye vers l’Italie qu’en 2018, il y a, pour ceux des migrants qui tentent malgré tout le voyage, trois fois plus de risques d’y laisser leur vie. Surtout si les opérations de surveillance organisées par l’Union européenne aboutissent à ce que, faute d’échange d’informations, des naufrages se produisent. Or, c’est bien cette situation que dénoncent des organisations non gouvernementales (ONG), appuyées par des juristes, en invoquant des manquements graves aux règles du droit maritime international.




Des organisations non gouvernementales se plaignent de ne plus recevoir les informations nécessaires au repérage des embarcations en difficulté en Méditerranée. Quelque 16 600 personnes ont débarqué sur les côtes italiennes en 2018 contre 3 000, à ce stade, en 2019. Mais une embarcation sur 17, selon divers experts, court désormais le risque de chavirer. C’est trois fois plus qu’il y a un an.

Les causes ? Elles sont multiples. D’abord, la politique très restrictive mise en place par l’ex-ministre de l’intérieur italien Matteo Salvini (Ligue, extrême droite) qui a abouti à une quasi-fermeture des ports italiens, entraînant la baisse automatique du nombre d’arrivants. Ensuite, pour ce qui est de l’augmentation du risque de naufrages, l’implication beaucoup plus faible de la marine italienne, qui participe moins aux opérations de sauvetage alors qu’elle jouait, auparavant, un rôle clé dans le repérage des embarcations.

Désormais, les navires italiens se sont nettement éloignés de la zone de sauvetage libyenne, où opèrent des garde-côtes formés et payés par l’Union européenne, au nom de la lutte contre le trafic d’êtres humains. En outre, les garde-côtes italiens, maltais et libyens, refusent désormais de transmettre les signaux de détresse aux navires d’ONG qui sillonnent la zone.

La suite ici  : L’Europe accusée de « manquements graves » dans le sauvetage de migrants

15.09.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.