L’horloge de l’apocalypse avancée de vingt secondes, plus près de minuit que jamais




L’horloge de l’apocalypse, imaginée en 1947 pour symboliser l’imminence d’un cataclysme planétaire, a été avancée à minuit moins cent secondes par le groupe de scientifiques la gérant.


« Nous exprimons désormais en secondes le temps séparant le monde de la catastrophe, non plus en heures ou en minutes », a déclaré Rachel Bronson, présidente et directrice générale du Bulletin of Atomic Scientists, lors d’une conférence de presse à Washington, comme chaque année en janvier. L’an dernier, l’horloge indiquait minuit moins deux. L’aiguille a donc été avancée de vingt secondes. Un groupe d’experts, dont treize lauréats du prix Nobel, fixe chaque année la nouvelle heure.

A l’origine, après la seconde guerre mondiale, l’horloge indiquait minuit moins sept. En 1991, à la fin de la guerre froide, elle avait reculé jusqu’à dix-sept minutes avant minuit. En 1953, ainsi qu’en 2018 et 2019, elle affichait minuit moins deux.

Sur le front nucléaire, les scientifiques ont constaté le démantèlement du socle de contrôle international des armements, avec le retrait des Etats-Unis et de la Russie du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF) en 2019. Les Etats-Unis de Donald Trump menacent de ne pas renouveler le traité New Start de réduction des armes stratégiques nucléaires, conclu en 2010, après son expiration en 2021.

La suite ici : L’horloge de l’apocalypse avancée de vingt secondes, plus près de minuit que jamais

26.01.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.