Michel Agier : L’hospitalité est ce geste qui dit à l’autre : ‘Tu n’es pas mon ennemi’


hospitalité

 

L’hospitalité est une forme sociale qui a pour fonction la médiation entre moi et l’autre, et, plus largement, entre la structure en place et les gens qui arrivent. Elle est ce geste qui dit à l’autre : tu n’es pas mon ennemi, qui fait de l’étranger un hôte dans une relation d’accueil et non un ennemi dans une relation guerrière. 

 

 


Il doit à une enfance d’expatrié son vif intérêt pour l’expérience du déracinement. A l’inquiétude face à la “crise des migrants”, l’anthropologue Michel Agier oppose le droit à la mobilité et à l’hospitalité.

Du miséreux porcher Eumée hébergeant Ulysse, déguisé en mendiant à son retour à Ithaque, aux pays partiel­lement peuplés par des réfugiés venus d’ailleurs (Liban, Turquie…), et jusqu’aux citoyens européens d’aujourd’hui, qui offrent assistance à des migrants désignés comme hostiles par leurs gouvernements, l’hospita­lité traverse l’histoire de l’humanité. Loi de survie pour les nomades du désert, commandement commun à toutes les religions, elle est aujourd’hui violemment remise en cause par les politiques migratoires, notamment européennes.

Pour l’anthropologue Michel Agier, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et spécialiste des déplacements et des logiques urbaines, l’hospitalité est pourtant une condition essentielle des rapports paisibles entre des êtres humains mobiles par nature et contraints de partager une planète limitée. Quel avenir pour cette relation d’accueil ? Dans L’Etranger qui vient. Repenser l’hospitalité, Michel Agier observe les nouveaux visages de l’hospitalité et analyse ses mutations, entre mouvements citoyens promouvant l’accueil et politiques d’Etats-nations « toujours plus obsédés par le contrôle de leurs frontières et de leurs territoires ».

La suite ici  :Michel Agier : “L’hospitalité est ce geste qui dit à l’autre : ‘Tu n’es pas mon ennemi’”

10.10.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.