L’impact de la redistribution des richesses a drastiquement changé en près de 35 ans


redistribution

 

Le gouvernement parvient moins qu’auparavant à sortir des personnes de la pauvreté grâce à la redistribution des richesses,  En 1985, après redistribution, 33% des personnes en situation de pauvreté et 34% des personnes dans la classe moyenne inférieure amélioraient leur situation. En 2016, ces proportions ont chuté respectivement à 28 et 27%. Ceci alors que de plus en plus de personnes voient leur situation s’aggraver.

 

 


Les scientifiques ont réalisé une étude comparative de trois enquêtes menées dans les ménages belges, soit le panel économique social (en 1985, 1988 et 1992), un panel européen (European Community Household Panel, 1994-2001), ainsi que l’enquête EU-SILC (2005-2017). Ils ont ensuite répertorié les revenus et conditions de vie de la population belge sur 30 ans.

L’étude se penche sur la classe moyenne dite inférieure, soit les tranches de revenus les plus basses de la classe moyenne. Celle-ci est restée stable en termes de taille: environ 18% de la population belge depuis les années 2000, contre 21% en 1985. A titre de comparaison, le nombre de personnes en situation de pauvreté a lui fortement augmenté: de 9,8% en 1985 à 15,9% en 2016.

La classe moyenne centrale a elle baissé, de 38,4% à 32,8% tandis que la classe moyenne supérieure est restée stable, autour de 28% de la population. La composition de la classe moyenne inférieure a toutefois bien évolué. Ce groupe a considérablement vieilli et « la part de familles monoparentales et de personnes isolées a presque triplé en 20 ans », explique le chercheur Wim Van Lancker.

Par ailleurs, bien que davantage de retraités appartiennent à la classe moyenne inférieure, il semble que leur niveau de vie soit plus élevé que la population active de la même classe. Ceci s’explique parce qu’ils sont souvent propriétaires de leur logement, qu’ils ont en outre fini de payer. Les personnes en âge de travailler de cette classe sont moins souvent propriétaires d’une habitation, et la majorité des propriétaires doivent encore s’acquitter du payement de leur maison.

La suite ici : L’impact de la redistribution des richesses a drastiquement changé en près de 35 ans

10.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.