L’intelligence artificielle, enjeu majeur pour l’UE




En confiant à des algorithmes complexes une multitude de décisions qui impacteront nos vies quotidiennes, l’IA est source de risque pour les individus. Ce travail de régulation que prévoit l’Union européenne est indispensable.


Si l’Union européenne (UE) n’a toujours pas su faire émerger son Google, son Amazon ou son Facebook, elle reste l’une des principales zones économiques et industrielles du monde et compte bien se servir de ce potentiel pour faire valoir ses intérêts en matière d’intelligence artificielle (IA). Mercredi 19 février, la Commission européenne doit dévoiler ses projets pour encadrer le déploiement de cette technologie, dont le Vieux Continent sera l’un des principaux terrains d’application.

L’IA est basée sur l’utilisation de milliards de données, qui permettent aux machines d’apprendre comment améliorer sans cesse leur tâche. Elle constitue l’un des enjeux majeurs des prochaines années qui va profondément transformer la façon de produire, de consommer, de s’informer, de se divertir, de se déplacer ou de se soigner. Pour le meilleur, affirment les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), qui ont construit leur puissance grâce à l’utilisation des données personnelles et qui misent gros sur cette nouvelle étape concernant désormais les données générées par les entreprises.

Ces derniers jours, la plupart des dirigeants des géants américains de l’Internet ont défilé à Bruxelles pour faire entendre leurs arguments. Ils craignent qu’une réglementation européenne trop stricte ne conduise à freiner leur croissance et à brider l’innovation.

La suite ici : L’intelligence artificielle, enjeu majeur pour l’UE

19.02.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.