Loi climat : une certaine idée de la politique est morte



 

 



Le problème, c’est que la méfiance s’est installée dans une partie de la population, qui ne croit plus à la sincérité des partis et appelle la constitution à l’aide.




 

La loi climat est devenue un symbole. Un symbole d’ambition climatique. Ne pas la soutenir n’est quasiment plus audible côté francophone. Ce serait au fond comme refuser de s’attaquer au problème du climat. Le MR a compris que ses nuances (pourtant assez compréhensibles puisque le conseil d’Etat lui même a pointé une série de problèmes) ne passaient plus dans l’opinion publique. Alors qu’il tente une campagne centriste, le voilà dans cette position qui lui colle définitivement à la peau celle du vilain petit canard,  isolé côté francophone.

L’image du parti est tellement brouillée en matière environnementale, que Charles Michel a donc opéré un repli stratégique sur la loi climat. Un repli qui ne coûte pas cher puisque, sauf surprise, cette loi ne sera pas votée en séance plénière puisque N-Va, Open VLD et CD&V y sont eux toujours opposés.

La suite ici  : Loi climat : une certaine idée de la politique est morte

27.03.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.