Macron accroché à son pari perdant


Macron

 

 

 

En s’engageant dans la voie de réformes répondant aux canons de beauté des autorités allemandes, le président français espérait obtenir en retour les moyens de favoriser la relance de l’économie européenne. Or elles ont adopté une autre ligne de défense, en faveur de leur propre économie, afin de ne pas être financièrement entraînées dans la crise des autres. La recette en est simple : elles pratiquent l’union et excluent la solidarité.

 


La politique du président français suscite un brutal et impressionnant rejet, la colère des « gilets jaunes » exprimant, bien au-delà de la taxation du diesel qui a servi de détonateur, le ressentiment partagé d’une profonde injustice porteuse de la menace d’un déclassement.

Que veulent les « gilets jaunes » ? Dépourvus de cahier de revendication et de représentants identifiés, ils posent un problème inédit au gouvernement. Avec quelles mesures les faire rentrer chez eux ? avec qui négocier ? Le danger est par contre qu’ils entraînent dans leur sillage d’autres protestations, comme celle des lycéens qui est la plus redoutée.

Voilà qui sonne le glas d’une politique et explique le soutien dont les « gilets jaunes » bénéficient dans l’opinion, qui a grimpé de six points par rapport au début du mois et atteint 71%. C’est toute une vision de la société qui est rejetée, où les pauvres sont maintenus le nez hors de l’eau par des mesures d’assistance, où les classes moyennes supportent l’essentiel des efforts, et où les plus nantis accroissent leur patrimoine. Telle est en effet la recette du capitalisme financier.

Après l’Italie, à la recherche d’un budget de compromis et l’Espagne, qui risque fort de ne pas adopter le sien, la France n’est pas à l’écart de la crise politique multiforme qui continue de secouer l’Europe, dont elle tend à devenir une donnée permanente.

La suite ici : https://décodages.com/2018/12/05/macron-accroche-a-son-pari-perdant/#more-105173

10.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.