Macron : Français musulmans, je vous ai compris ?








Le Président a accueilli à l’Elysée les représentants du Conseil français du culte musulman. Bonne nouvelle. Et s’il leur donnait la parole ? S’il laissait les Français musulmans régler leur rapport à la République, entre eux, à ciel ouvert ? Dans le cadre d’un grand débat ? Le pari serait osé. Mais salutaire. Pour réussir ce pari, il lui faudrait rester dans l’ombre, se taire, abandonner le premier rôle aux musulmans français. En est-il capable ?




Ils sont 5,7 millions. Et on ne les entend pas. Ou si peu. Les musulmans français sont les acteurs muets d’une pièce de théâtre où ils apparaissent presque comme des seconds rôles. Des invités de la dernière heure. Pourtant, l’affaire les concerne au plus haut point, puisque le débat, au cœur des échauffourées audiovisuelles auxquelles nous assistons, consternés, depuis des semaines, peut se résumer ainsi : l’islam est-il compatible avec la République ?

Dans ces polémiques, aussi virulentes qu’improductives, l’affaire du port du hidjab n’est que la face émergée du problème. Lequel pourrait se résumer par un appel « Français musulmans, ouvrez portes et fenêtres, exprimez-vous ! ». Cinq millions, dites-vous ? Et pourtant, leur voix se perd dans un brouhaha médiatique hystérisé, souvent simpliste, voire grotesque. A longueur d’antenne, chroniqueurs, politiques, et autres habitués des plateaux télé, non musulmans, se penchent et s’épanchent sur la question du voile. Inconsciemment, ils participent à l’idée que se font de nombreux citoyens de confession islamique d’être mis sur la touche, d’être « discriminés », voire oubliés.

La suite ici  : Macron : Français musulmans, je vous ai compris ?

29.10.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.