Mais pourquoi donc PS et N-VA devraient-ils s’entendre ?






Quand la presse n’a rien à se mettre sous la dent, elle suppute. Dernier exercice en date, puisque les négociations n’ont pas encore commencé : une alliance PS-N-VA est-elle possible ? Alors que les principaux intéressés ont toujours déclaré que la chose était impossible. Mais chacun sait que la politique belge est faite de réalisations d’impossibles, de  » coalitions contre-nature « , etc.




Quelques jours après le scrutin, Pieter Timmermans, administrateur délégué la FEB, posait un constat clair : « PS et N-VA doivent s’entendre »Comme il apparaît depuis, le Parti Socialiste sent qu’un piège se referme. Le parti voulait gouverner le  » plus à gauche possible  » et se retrouve avec le MR et la N-VA dans les pieds ! Pieter Timmermans concédait que la mise sur place d’une telle coalition prendrait du temps.

A présent, c’est bel et bien cette impossible coalition FEB qui est sur la table, au grand dam des principaux intéressés. Au PS comme à la N-VA, on peine à trouver des convergences. Les socialistes veulent bien écouter mais expriment des difficultés à discuter, alors que les nationalistes se disent prêts à discuter… en mettant d’office le confédéralisme sur la table !

On connaît des entrées en matière plus constructives…

Mais que diable, iraient faire  PS et N-VA, dans cette galère fédérale ? Sachant de plus que le budget dérape déjà de près de 10 milliards € et que de nouvelles économies seront au menu…

La suite ici :Mais pourquoi donc PS et N-VA devraient-ils s’entendre ?

4.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.