Malgré ses promesses, le Président indonésien ne s’est pas converti à la liberté de l’information 



L’ancien gouverneur de Jakarta est pourtant entré en fonction sous les meilleurs auspices. Son investiture, le 20 octobre 2014, a été marquée, quelques jours plus tard, par la libération de Valentine Bourrat et Thomas Dandois. Ces deux journalistes français ont fait l’an dernier les frais des politiques restrictives de l’Indonésie dans la province de Papouasie, en écopant de deux mois et demi en prison pour infraction à la loi sur l’immigration. Ils avaient réalisé un reportage munis d’un visa de tourisme. Leur fixeur, Areki Wanimbo, n’a, lui, été libéré qu’après huit mois de détention.

La suite ici : Malgré ses promesses, le Président indonésien ne s’est pas converti à la liberté de l’information – Reporters sans frontières

Claire

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.