Manipulations autour du pacte mondial sur l’immigration de l’ONU


manipulations

 

Le texte fait l’objet d’une instrumentalisation nauséabonde par une coalition de mouvements radicaux, nationalistes et illibéraux.  Cet argumentaire reprend peu ou prou celui de l’administration américaine dénonçant un pacte qui « veut faire avancer la gouvernance mondiale aux dépens du droit souverain des Etats ». Si Donald Trump est jusqu’ici le seul à s’être retiré de l’accord de Paris sur le climat, autre symbole de ce multilatéralisme qu’il honnit, il faut reconnaître que sa campagne contre ce texte a été plus efficace.

 

 


Le déchaînement de la désinformation à propos du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières illustre tragiquement la puissance de l’infox. Le gouvernement belge de Charles Michel n’y a pas survécu. C’est une véritable campagne méphitique qui est menée contre cette initiative par une coalition de mouvements radicaux, nationalistes et illibéraux.

Seuls deux tiers des quelque 190 pays qui avaient validé le document avaient confirmé leur présence à Marrakech. La fracture passe au sein même de l’Union européenne. L’Italie, l’Autriche, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, l’Estonie et la Lettonie boycottent la réunion. La chancelière allemande Angela Merkel sera là après un feu vert houleux du Bundestag, ainsi que les chefs de gouvernement espagnol, grec et portugais. La France doit être représentée par le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne.

Le texte fait depuis quelques jours l’objet d’une instrumentalisation nauséabonde et des caricatures les plus grotesques. L’ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, tout à son projet de destruction de l’UE, accuse le président français d’avoir conclu « un pacte avec le diable ne visant qu’à transformer le monde en un grand squat ».

La suite ici : Manipulations autour du pacte mondial sur l’immigration de l’ONU

11.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.