Marc Ferro: « J’ai peur que l’information aveugle autant qu’elle informe »


Marc Ferro

« Paradoxalement, c’est le cinéma américain qui, à mon goût, a progressé dans l’analyse. C’est cela que j’interroge en ce moment, le cinéma, non pas comme simple récit, mais comme analyse. Prenons l’exemple de séries télévisées américaines, comme New-York Police judiciaire qui traite de problèmes politiques, historiques et d’aujourd’hui. Que ce soit le racisme, l’adoption des enfants, les faux témoignages, le rapport entre business et politique, tout est abordé avec un talent assez extraordinaire. »

Marc Ferro est un des historiens majeurs de notre époque, spécialiste notamment de l’histoire du cinéma, auteur d’émissions TV historiques à base d’archives audiovisuelles. Il analyse le traitement de l’histoire dans les médias avec une liberté de ton et un esprit critique acéré.

Marc Ferro, ancien codirecteur des Annales et directeur d’Études à l’École des hautes études en sciences sociales, fut le premier à prendre le cinéma comme objet d’histoire et à en faire l’étude sous cet angle. Il présenta de 1989 à 2001 l’émission historique à base d’archives Histoire parallèle  sur la 7 puis sur Arte. Il a été membre du conseil d’administration de l’INA de 2003 à 2013. Scénariste, enseignant, essayiste, théoricien, ce grand historien continue d’ajouter à son œuvre considérable. Ainsi, récemment, La Colonisation expliquée à tous (Seuil, 2016) et L’Aveuglement. Une autre histoire de notre monde (Tallandier, 2015).

Nous avons conservé le caractère oral de cette interview, réalisée le 22 décembre 2015.

Ce entretien ici : « J’ai peur que l’information aveugle autant qu’elle informe » | InaGlobal

1 06 16

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.