Matteo Salvini, un péril pour l’Europe






Alors que le chef de la Ligue souhaite désormais gouverner seul, sa criminalisation de l’aide humanitaire, ses attaques quotidiennes contre les immigrés ou son programme économique lancent à l’UE un défi existentiel.




Matteo Salvini veut donc, désormais, les « pleins pouvoirs » pour défier l’Europe. Assis sur un solide socle de popularité en Italie, l’actuel numéro 2 et ministre de l’intérieur du gouvernement Conte – qui vit ses dernières heures – a jugé que, après un an et deux mois de coalition avec le Mouvement 5 étoiles (antisystème), son partenaire, en perte de vitesse, ne lui était plus d’aucune utilité.

Le socle électoral de son parti, la Ligue (près de 35 % lors des élections européennes du 26 mai) et les sondages favorables, qui se multiplient, lui permettent d’envisager aujourd’hui, en cas d’élections anticipées, de gouverner seul. Une telle configuration, inédite dans l’Europe de l’après-guerre, est de nature à mettre en péril l’essence même de la construction européenne.

Conformément à son habitude de ne surtout pas hypothéquer l’avenir, le dirigeant d’extrême droite a fait savoir qu’il rencontrerait dans les prochains jours ses éventuels partenaires de coalition, les postfascistes de Fratelli d’Italia et le parti de Silvio Berlusconi, Forza Italia. Mais d’évidence, si alliance il y a, celle-ci se fera à ses conditions.

La suite ici : Matteo Salvini, un péril pour l’Europe

13.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.