Fosses communes au mausolée de Franco: des fouilles pour trouver l’apaisement


mausolée de Franco

 

 

Mais le «Valle de los Caídos» («la Vallée des tombés», littéralement), c’est aussi le plus grand cimetière d’Espagne avec 33 833 cadavres, tous des victimes du terrible conflit qui, entre 1936 et 1939, opposa républicains et franquistes.

 

 

 


La gigantesque tombe où gît le Caudillo n’est plus intouchable. Situé à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Madrid dans un spectaculaire cirque montagneux, visible de loin en raison d’une croix en granit haute de 150 mètres, le mausolée de l’ancien dictateur va désormais être investi par des grues et des pelleteuses. Déjà, des archéologues et des médecins légistes sont à pied d’œuvre. Objectif: exhumer des victimes de la guerre d’Espagne pour que leurs descendants leur réservent une sépulture digne. «C’est une barrière qu’on croyait infranchissable qui vient de s’abattre !», a réagi, fou de bonheur, Manuel Lapeña dont le grand-père repose dans les bas-fonds de ce drôle d’endroit construit entre 1940 et 1950 à la demande de Franco pour y héberger sa future dépouille, sur le site d’une fosse commune, dernier abri de dizaines de milliers de victimes de la guerre civile.

Au sortir d’un long tunnel, sous une dalle de marbre d’une vaste crypte, se trouve la tombe du despote qui régna pendant presque quatre décennies sur les destinées du pays. Mais le «Valle de los Caídos» («la Vallée des tombés», littéralement), c’est aussi le plus grand cimetière d’Espagne avec 33 833 cadavres, tous des victimes du terrible conflit qui, entre 1936 et 1939, opposa républicains et franquistes. La victoire de ces derniers fut le prélude d’une dictature qui se termina en 1975 avec la mort du Caudillo. Dans cette fosse divisée en sept chapelles et cryptes, on compte une majorité de rojos («rouges», républicains) mais aussi des milliers de combattants nacionales («nationaux», franquistes), morts au combat ou, pour les premiers, décédés des conséquences de travaux forcés pour bâtir ce monument mégalomaniaque.

La suite ici : http://www.liberation.fr/planete/2018/05/13/fosses-communes-au-mausolee-de-franco-des-fouilles-pour-trouver-l-apaisement_1649729

15.05.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.