« Je me sens réellement menacé, je crains d’être expulsé… »


menacé

« Sachez, messieurs, qu’une grande partie de ces personnes que vous visez par cette loi ne connaissent pas ces pays que vous souhaitez leur imposer comme ‘patrie’. Nombre d’entre eux sont nés ici et apportent leur modeste contribution à cette Belgique qui aujourd’hui leur tourne le dos, voire les renie… »


Messieurs, je suis sidéré d’apprendre à travers la presse le projet de loi que vous avez fait passer au Parlement.  Sachez, messieurs, que mon père comme des milliers d’immigrés est venu reconstruire nos plus grandes villes en Europe et en Belgique, dont Anvers qui vous est si chère.

Sachez, messieurs, que plusieurs de mes aïeux ont dû « cracher leurs poumons » rongés par la silicose parce qu’ils devaient descendre dans toutes les mines de notre pays. Sachez, messieurs, que mes aïeux ont été arrachés à leurs campagnes et montagnes les plus reculées, parce qu’il fallait des hommes forts, ou plutôt des adolescents qui, pour la plupart enrôlés de force, ont dû affronter des températures passant de plus 40° à – 18°. Ces jeunes gamins issus des colonies françaises se sont retrouvés sur différents fronts qui ne les concernaient pas. Sans oublier tous ceux provenant des autres colonies.

À lire votre loi, je constate que vous avez poussé le cynisme jusqu’à autoriser des fonctionnaires de l’Office des Étrangers à expulser sans aucun jugement, sans aucune condamnation décidée par un Tribunal, suite à de simples troubles à l’ordre public.
La suite ici  : « Je me sens réellement menacé, je crains d’être expulsé… » – Belgique – LeVif.be

20.02.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.