Merkel, Barnier, Weber… la course pour remplacer Tusk et Juncker est lancée






2019 sonne la fin des mandats pour Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, entre autres. Et si certains noms sont déjà officiellement lancés pour leur succession, d’autres se murmurent de façon plus officieuse. Les 27 chefs d’Etat, réunis à Sibiu, en Roumanie comptent mettre sur la table “les grandes priorités pour l’Union sur les années à venir et exprimer leurs souhaits sur le calendrier des futures nominations aux postes européens”.




En effet, 2019 sonne la fin de leurs mandats (de même que ceux de Frederica Mogherini, Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et d’Antonio Tajani, président du Parlement). Et si certains noms sont déjà officiellement lancés, d’autres se murmurent de façon plus officieuse.

Le nom d’Angela Merkel revient avec insistance pour la présidence du Conseil européen, l’instance des chefs d’État. Qui parle d’elle? Principalement l’ancien Premier ministre socialiste italien Enrico Letta. Ce dernier plaide ouvertement pour la désignation d’Angela Merkel à la tête du Conseil et alimente les rumeurs…

n autre enjeu de taille est à l’agenda: celui du choix du nouveau président de la commission, qui fait office en quelque sorte de chef du gouvernement européen. …Pour faire pression sur la nomination de ce personnage-clé, élu par le Parlement européen mais pré-sélectionné par le Conseil européen, chacun des partis européens représentés à Strasbourg désigne son chef de file. Il est appelé “spitzenkandidat”.

La suite ici : Merkel, Barnier, Weber… la course pour remplacer Tusk et Juncker est lancée

10.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.