Michel Barnier : « Un accord sur le Brexit est très difficile, mais il reste possible »







Les négociations sur le brexit reprennent aujourd’hui à Bruxelles.  Elles s’annoncent difficiles.  Boris Johnson estime que ses dernières propositions sont une bonne base d’accord.  Ce n’est pas tout à fait l’avis de Michel Barnier.




« Si le gouvernement Johnson ne « revient pas avec de nouvelles propositions sur deux problèmes graves que nous leur avons signalés, je ne vois pas comment nous pourrions avancer, mais, moi, je souhaite avancer ». Les problèmes en question : le retour des contrôles douaniers entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande, et le droit de veto sur l’accord que Londres souhaite accorder à l’Irlande du Nord. « Nous devons préserver l’unité de l’île [les accords de paix du Vendredi saint excluent le retour d’une frontière physique entre les deux Irlandes], mais aussi protéger l’intégrité du marché unique européen », précise Michel Barnier.

Cet « accord à deux », le négociateur européen répète l’avoir trouvé avec Theresa May en novembre 2018. « Ce traité est le seul possible si les Britanniques veulent quitter l’UE de manière ordonnée », lance-t-il. Si toutefois Londres acceptait d’entendre les demandes européennes concernant la question irlandaise sur le projet de Boris Johnson, « je suis prêt à engager une négociation continue dans les jours qui suivent et à trouver un accord », assure Michel Barnier, qui ajoute : »Aujourd’hui, un accord est très difficile mais il reste possible »

La suite ici : Michel Barnier : « Un accord sur le Brexit est très difficile, mais il reste possible »

7.10.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.