Mon RH est une machine: les managers sont-ils vraiment obsolètes?


RH

« Certains managers ne s’occupent plus que de vérifier et d’entériner les décisions des ordinateurs – dont ils sont devenus les subordonnés. » Loin d’hypothétiques machines capables de prendre des décisions à notre place, le risque ne serait-il finalement pas de se reposer sur les recommandations de tous ces systèmes d’analyse prédictive, par paresse ou souci d’efficacité, et d’oublier le visage humain du management et des RH ?


Quel RH ne rêve pas de pouvoir recruter l’employé à coup sûr, à chaque fois ? S’il y avait jusque-là trop d’inconnues pour y parvenir, l’IA et les algorithmes seraient maintenant en train de débarquer dans les entreprises pour résoudre cette équation. Nous dirigeons-nous vers un management et des RH assistés par les données ? Nombre d’entreprises qui peinent à repérer ou à retenir les jeunes talents veulent y croire. Des logiciels leur proposent aujourd’hui d’identifier des tendances communes aux employés qui « réussissent », puis d’analyser des milliers de CV en ligne afin de trouver la perle rare.

« Par le big data, il est aussi possible de connaître le risque qu’un candidat finisse par ne pas accepter une offre« , explique Éric Ghirardi, directeur Europe des solutions de gestion du capital humain chez Oracle, qui vend et utilise en interne une telle fonctionnalité. L’outil serait beaucoup plus puissant et bien moins arbitraire que le recruteur humain : il se contenterait de récupérer une grande quantité de données sur un candidat, de corréler ces données selon un modèle préétabli d’employés qui ont donné satisfaction, puis de voir si le système attribue un bon potentiel à ce candidat.

Pour les RH, l’utilisation de logiciels de prédiction signifierait un recrutement plus rapide, moins coûteux et plus efficace. Certaines entreprises, comme le fabricant d’imprimantes Xerox, utilisent déjà des algorithmes pour recruter des milliers de salariés : les candidats passent des tests de personnalité sur ordinateur, puis se voient attribuer un score reflétant leurs probables performances futures.


La suite ici : Mon RH est une machine: les managers sont-ils vraiment obsolètes ?

20.02.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.