Monopole, publicité, RGPD : pourquoi Google est attaqué sur tous les fronts







Visé par des accusations judiciaires de plus en plus nombreuses des deux côtés de l’Atlantique, le géant américain est notamment pointé du doigt pour sa domination monopolistique. Au point de poser, à nouveau, la question de son démantèlement.




C’est ce qu’on appelle un travail d’équipe. Aux Etats-Unis, 50 procureurs généraux d’Etat viennent de lancer l’ouverture d’une enquête sur les pratiques potentiellement anticoncurrentielles de Google. L’annonce semblait imminente depuis quelques semaines ; elle a été officialisée en grande pompe, lundi 9 septembre, par le groupe de procureurs, bipartisan et représentant pas moins de 48 Etats, ainsi que les territoires de Puerto Rico et Washington (qui ne sont pas officiellement considérés comme des Etats mais comme des « territoires spéciaux »).

« Si beaucoup de consommateurs croient qu’internet est gratuit, nous savons grâce aux profits de 117 milliards de dollars de Google qu’internet… n’est pas gratuit », lançait en guise d’introduction le procureur républicain du Texas, Ken Paxton, à la tête de cette enquête de grande ampleur. Installé sur les marches de la Cour Suprême américaine à Washington, il poursuivait : « Il s’agit d’une entreprise qui domine tous les aspects de la publicité et de la recherche sur internet, dans la mesure où ils contrôlent les achats, les ventes, les enchères et même la vidéo avec YouTube. Ce système finit par causer du tort aux consommateurs. » Leslie Rutledge, procureure générale de l’Arkansas également présente ce jour-là, se voulait encore plus concrète : « En tant que jeune maman, lorsque ma fille est malade, je veux pouvoir trouver, sur internet, le meilleur conseil du meilleur médecin, pas du docteur ou de la clinique qui a payé la publicité la plus chère. »

La suite ici : Monopole, publicité, RGPD : pourquoi Google est attaqué sur tous les fronts

22.09.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.