Monsanto et Bayer vont fusionner. Voici pourquoi ça devrait vous préoccuper…


Monsanto

 

 

« Une fois réunis, ils influenceront les marchés du monde entier à une échelle jamais vue auparavant. »Ces peurs sont amplifiées par la crainte grandissante que l’agriculture ne se trouve à l’aube d’une révolution numérique qui permettrait à l’agro-industrie d’exercer un contrôle sans précédent sur les agriculteurs.

 


Le département de la Justice des États-Unis a approuvé la fusion de deux très grandes sociétés –le semencier Monsanto basé à Saint-Louis et le conglomérat allemand fabricant de semences et de produits chimiques Bayer– et les conséquences pourraient être considérables. La transaction de 57 milliards d’euros, déjà approuvée par l’Union européenne, entraînera la création du plus grand monopole mondial de pesticides et de semences. L’alliance concentrera 61% de la production mondiale de semences et de pesticides entre les mains de seulement trois mégacorporations – les deux autres étant DowDuPont, issue d’une fusion récente, et ChemChina, qui a racheté le fabricant de pesticides et de semences Syngenta l’an dernier.

Monsanto et Bayer présentent leur consolidation comme un moyen de développer la technologie et l’innovation nécessaires pour nourrir une planète qui accueillera probablement 10 milliards d’êtres humains dans deux décennies. Pour les critiques – des écologistes et de nombreux agriculteurs – c’est une étape décisive terrifiante vers un quasi-monopole dans l’agriculture, qui donnerait à des sociétés gigantesques un accès sans précédent aux données des agriculteurs, évincerait les petits agriculteurs et entraînerait potentiellement une augmentation du prix des denrées alimentaires pour les consommateurs.

Ces peurs sont amplifiées par la crainte grandissante que l’agriculture ne se trouve à l’aube d’une révolution numérique qui permettrait à l’agro-industrie d’exercer un contrôle sans précédent sur les agriculteurs. Les Amis de la Terre Europe et plusieurs organisations non gouvernementales ont accusé l’U.E. d’autoriser la création d’un « Facebook de l’agriculture« . Les sociétés seraient en mesure d’accéder aux données des agriculteurs pour leur vendre des semences et des pesticides.

La suite ici  :Monsanto et Bayer vont fusionner. Voici pourquoi ça devrait vous préoccuper…

2.06.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.